Chirurgie des tumeurs cutanées

Le protocole :

Lorsqu’il s’agit d’une lésion suspect, selon sa situation ou si le caractère malin n’est pas certain, le chirurgien peut être amené à réaliser une exérèse chirurgicale avec étude histologique, afin d’identifier la lésion. La technique chirurgicale et les procédés de reconstruction peuvent être différents en fonction du type de lésion. Selon la taille et la situation de la tumeur, il existe plusieurs méthodes de réparation de la perte de substance (lambeaux greffes…).

Le résultat :

Un délai de plusieurs mois est nécessaire pour apprécier l’aspect définitif de la cicatrice.

Les suites :

On peut éventuellement constater un certain inconfort avec une sensation de tension sur la cicatrice. Les fils, quand ils ne sont pas résorbables, sont retirés entre le 5ème et le 15ème jour. Concernant l’exposition au soleil, est préférable d’éviter toute exposition et d’utiliser une protection type « écran total ».


Correction des cicatrices

Le protocole :

La correction des cicatrices est une intervention qui se pratique sous anesthésie locale. Dans les cas les plus simples, il suffit d’exciser la cicatrice défectueuse et de refermer avec une technique de suture parfaite pour espérer obtenir une nouvelle cicatrice plus discrète.

Les résultats :

Un délai de plusieurs mois est nécessaire pour apprécier l’aspect définitif de la cicatrice.

Les suites :

On peut éventuellement constater un certain inconfort avec une sensation de tension sur la cicatrice. Les fils, quand ils ne sont pas résorbables, sont retirés entre le 5ème et le 15ème jour. Concernant l’exposition au soleil, tant que la cicatrice est encore foncée, il est préférable d’éviter toute exposition et d’utiliser une protection type « écran total ».